Ce que ValBiom peut faire pour vous aider

Une idée ? Un projet ?
ValBiom vous informe et vous accompagne dans la réalisation de votre projet. Quelle technologie choisir ? Quelles étapes suivre ?  De quelles aides bénéficier ? Consultez nos publications sur le sujet pour vous aider.

Un mini-réseau de chaleur alimenté au miscanthus

« L’avantage du miscanthus c’est qu’il peut être implanté dans des zones non cultivables. Il est un bon moyen de valoriser des parcelles marginales. »
Bruno Petit, agriculteur

 

L’exploitant de cette ferme en carré située à Longchamps (près d’Eghezée) souhaitait réduire ses factures de chauffage. Dans un premier temps, il envisage de se connecter au réseau de gaz de ville. Mais les coûts de connexion étant trop élevés pour sa ferme (éloignée des conduites), il décide de faire installer un mini-réseau de chaleur alimenté par une chaudière fonctionnant au miscanthus.

Le réseau fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire au corps de ferme, à un appartement de quatre personnes et à un gîte. Au total, 18 t de matière combustible miscanthus est produit sur 1,3 ha, à proximité de la ferme (correspond à +/- 6000 L de mazout). Il est ensuite stocké sec à côté du silo qui alimente la chaudière.

Après plus de trois ans de mise en service, le bilan de l’installation est positif : la chaudière a permis de réduire les dépenses énergétiques de la ferme. De plus, fort de son expérience, Bruno Petit a convaincu deux autres agriculteurs de la région d’investir dans ce type de combustible.

En 2016, la chaudière biomasse a produit environ 74.000 kWh, réduisant ainsi le budget « chauffage » d’environ 4.000 € par an, par rapport à du combustible mazout.

Carte d'identité

  • Type d’installation : Chaudière multicombustibles ETA HACK 70 kW. Vis de +/- 2-3 mètres reliant le silo à la chaudière. Ballon tampon de 1.600 litres alimenté par la chaudière biomasse. Ancienne chaudière mazout connectée sur le circuit en cas d’arrêt prolongé de la chaudière biomasse.
  • Puissance totale installée : 70 kWth et appoint de 30 kW (de mazout).
  • Mise en service : automne 2013.
  • Volume silo : Silo utile de 20-30 m³, ce qui correspond à 3 t de miscanthus (équivalent à 1.200 L de mazout).
  • Surface de miscanthus planté : 1,3 ha.
  • Production totale et consommation : 18 t de miscanthus par an.
  • Investissements et financement : 45.000 €. Subsides : Prime-énergie chaudière biomasse à alimentation automatique de 2.450 €.