Ce que ValBiom peut faire pour vous aider

Une idée ? Un projet ?
ValBiom vous informe et vous accompagne dans la réalisation de votre projet. Quelle technologie choisir ? Quelles étapes suivre ?  De quelles aides bénéficier ? Consultez nos publications sur le sujet pour vous aider.

Un château se chauffe au miscanthus et plaquettes autoproduits

« Mon installation de chauffage m’apporte un confort jamais obtenu auparavant puisque nous chauffons l’entièreté du château à une bonne température et ce tout l’hiver. » Cédric de Bergeyck, agriculteur

 

Cédric de Bergeyck a repris le château familial en 2014. Dès 2015, il y a entamé de fameux travaux de rénovation au niveau de la plomberie, du circuit électrique, et du système de chauffage (les chaudières d’origine datant de 1973 et 1984).

A l’origine, le château avait trois chaudières : deux pour le chauffage et une pour l’eau chaude sanitaire, avec une consommation annuelle de 20 à 25.000 L de mazout. Etant agriculteur et cultivant du miscanthus depuis 2008, Cédric de Bergeyck a opté pour une chaudière biomasse polycombustibles de 130 kW lui permettant d'assurer le chauffage des 72 radiateurs et de l'eau chaude sanitaire.

Greffée sur l'ancien circuit de chauffage, la chaudière est approvisionnée au 2/3 par du miscanthus, le tiers restant est alimenté par des plaquettes forestières produites dans les bois de la propriété.

Aujourd’hui, les 2 hectares de miscanthus ne suffisent plus à couvrir la demande énergétique de sa chaudière. Pour y remédier, son propriétaire réfléchit donc à replanter 1 ou 2 hectares de miscanthus.

En optant pour une chaudière "biomasse", Cédric de Bergeyck a diminué son budget chauffage de 75 %, passant de 18.000€/an à 4.000 €/an avec des carburants renouvelables autoproduits.

 

Carte d'identité

  • Type d’installation: chaudière multicombustibles ETA HACK 130 kW. Vis de 4 mètres reliant le silo à la chaudière. Tuyauteries souterraines isolées de 80 m, deux ballons tampons de 2.200 L près de la chaudière biomasse et un ballon de 1.000 L près de la chaudière mazout.
  • Puissance installée: 130 kWth et chaudière en appoint de 2 x 60 kW (ancienne chaudière Viessmann mazout de 1986).
  • Volume du silo: silo utile de 60 m³, ce qui correspond à 6 t de miscanthus (équivalent à 2.500 L de mazout). Silo de stockage en vrac à la ferme, réapprovisionnement du silo au bac de l'engin de manutention.
  • Combustible: 36 t de miscanthus par an et 60 à 100 m³ de plaquettes forestières (équivalent à un total de ± 20.000 L de mazout).
  • Cendres: ± 1.500 kg de cendres/an.
  • Financement : 75.000 €. Subsides : Sans apport de subsides (choix délibéré du propriétaire).
  • Retour sur investissement sans aide : 5 ans et demi.